vendredi 30 septembre 2011

Enfants mordeurs suite !

Vous vous rappelez, en avril dernier, ici même, on avait causé "enfants mordeurs". On avait parlé à l'époque de Denise Bricault que, nous, assistantes maternelles du relais Potiron à Lyon avions eu la chance de rencontrer. Elle nous avait donné quelques astuces pour venir à bout de ce comportement pour le moins perturbateur en communauté qui peut très vite vous gâcher l'existence ! Oui je sais avril c'est loin ! Alors comme je suis bien gentille avec toi, ami lecteur, je te remets le lien. C'était là :


D'ailleurs, je suis en train de lire son livre à Denise !!! "L'enfant au coeur de nos actions", ça s'appelle. C'est très intéressant. Dommage pour vous, il n'est pour l'instant pas commercialisé en France !! Les assistantes maternelles du relais potiron peuvent toutefois le demander à l'animatrice qui se fera un plaisir de leur prêter.... quand je l'aurai rendu bien sûr ! Mais je m'égare ce n'est pas du livre dont je voulais parler. J'ai simplement pensé à elle hier lorsque je suis tombée par hasard sur un objet de chez Hoptoys.

Si vous avez relu mon article, tout bien jusqu'au bout, vous avez du comprendre comme moi, que lorsqu'on est en présence d'un enfant mordeur, l'une des astuces qui marche le mieux, c'est de lui proposer un objet de substitution pour qu'il morde dedans plutôt que de se défouler sur le petit copain qui a le malheur de passer dans les parages. Denise nous précisait que cela marchait d'autant mieux si l'objet est porté en permanence sur l'enfant car le besoin de mordre ne peut pas être différé. Et bien je crois que chez Hoptoys, ils ont trouvé l'objet idéal !!

image HopToys


Ca s'appelle le OH PLAH ! C'est un bracelet de mastication qui répond parfaitement à la problématique en question. En plus,  il est traité antibactérien, il est sans plomb, sans latex, ni PVC, ni bisphénol, ni phtalate. Aucun danger ! 

Dans leur catalogue vous le trouverez là :


image HopToys


Cher me direz-vous ? Peut être, si vous ne voyez dans l'objet qu'un simple bracelet de mastication pour petit mordeur dans sa deuxième année d'existence. Mais ayez un peu d'imagination. Il peut très bien servir en tant que jouet pour un tout petit qui lui aussi sera ravi de l'explorer sans danger, autant avec ses mains qu'avec la bouche (utilisable à partir de 3 mois) qu'à un grand pour qui il deviendra le bracelet de "pouvoirs" d'un super héros ou un bracelet de Princesse !! Bref, on peut l'acheter pour un petit mordeur et le recycler pour les autres enfants de la tribu !  

mercredi 7 septembre 2011

A la manière de Tony Cragg


L’activité que je vous propose aujourd’hui, ça fait un bon bout de temps qu’elle nous trottait dans la tête. C’était à la fin de l’année scolaire, au mois de juin dernier, et nous étions, les trolls et moi, tombés en admiration (oui bon, surtout moi au départ, d’accord) devant l’exposition de l’œuvre des élèves du collège Pierre Termier à Montchat, qui avaient semble-t-il étudié l’artiste Tony Cragg durant les cours d’arts plastiques.

 Anthony Douglas Cragg, dit Tony Cragg, est un sculpteur britannique né à Liverpool en 1949. Il a porté un intérêt tout particulier au monde industriel et aux produits qui en résultent. Son travail se base donc surtout sur l’objet. Dans les années 70, il collecte des détritus, des cartons d’emballage, des matériaux industriels usagés, des plastiques colorés,  et les installe au sol pour en faire de grandes compositions colorées.

Pour Tony Cragg ça donne ça :




Pour les élèves du Cours Pierre Termier ça donnait ça :



Et nous, on avait très envie de faire pareil !! On s’était dit qu’on allait reprendre notre travail sur le schéma corporel en reproduisant l’empreinte du corps d’un copain sur une grande feuille blanche. Il nous resterait plus après, qu’à remplir cette empreinte avec des objets. Seulement voila, après un bref inventaire de ce que je disposais à la maison, et malgré le fait qu’un loustic de 3 ans c’est moins volumineux qu’un boutonneux de 14 printemps, je me suis vite rendu compte qu’on allait manquer de matière première. L’idée de les faire fouiller dans les poubelles m’a un instant effleuré l’esprit mais je me suis ravisée pensant finalement que, non, ce n’était pas l’idée du siècle. J’aurais pu faire intervenir les parents et demander à chacun d’apporter sa petite contribution. J’ai finalement préféré travailler sur l’image de l’objet plutôt que l’objet lui-même. Ça évitait par la même occasion, les problèmes liés au choix de la colle : de simples bâtons de colle blanche suffiraient.




La première étape a donc consisté à faire la collecte des images que l’on a découpées dans des magazines après avoir choisi les couleurs dans lesquelles on désirait travailler. Les enfants ont choisi : bleu, rose, orange et  jaune. Seule consigne : prendre, autant que possible des choses unies, sans motif.

Aujourd’hui c’était le grand jour de la réalisation finale. J’ai scotché 3 bandes de listing pour faire la surface ; le plus petit des trolls nous a prêté son corps ; nous avons relevé son empreinte ; armé d’un tube de colle et de nos images triées par couleur, nous avons commencé le collage.







Là, les consignes étaient plus nombreuses mais ont toutes été bien respectées. Il ne fallait pas mélanger les couleurs (on avait choisi l’affectation de chacune d’elles et on les a travaillées les unes après les autres) ; on ne devait pas dépasser les limites de notre bonhomme ; on devait laisser de l’espace entre chaque image. Quand tout a été fini j’ai découpé notre silhouette. On a trouvé ça très chouette !! Tellement chouette, qu’on a décidé de l’exposer dans la montée d’escalier pour en faire profiter les voisins ! Et je peux vous dire…. On est fier de notre œuvre d’art !!






vendredi 2 septembre 2011

Un peu de qi gong pour enfants ou presque


Aujourd’hui on va parler relaxation ; on va parler massages ; on va parler sensations et corps aussi. Alors, consciente que sur Internet y’a pas que de l’art, y’a aussi du cochon, je voudrais tout d’abord m’arrêter 5 minutes histoire de dire au revoir à tous les visiteurs qui arriveraient ici par l’entremise de Mr Google, mais qui recherchaient en fait un contenu un peu plus…… olé olé !!!!

Désolée, M'ssieurs dames, Mr Google vous a mal aiguillés ! Ici on parle Areuh Areuh et couches culottées !!! C’est tout. Mais retournez lui demander à Mr Google ; je suis bien sûre qu’il va vous trouver ce que vous cherchez. 


Bon maintenant qu’on est entre nous ( je vous assure, quand on s’intéresse aux mots clés qui amènent les visiteurs ici, on a des fois des drôles de surprises qui nous obligent à faire attention au vocabulaire employé !!) on peut commencer. 

Voici donc l’activité que je vous propose aujourd’hui : une petite séance de relaxation agrémentée d’un massage aux balles. Je la propose lorsque je sens que les loustics sont vraiment trop excités ou trop fatigués, ou bien pour terminer en douceur une séance de motricité. 

Les enfants s’installent sur des tapis. Je tamise la lumière, je mets en fond sonore une musique de relaxation et le massage peut commencer. J’ai deux mains donc, au mieux, je peux masser deux enfants à la fois. Le troisième attend son tour sagement en profitant tout de même de l’ambiance. S’il est trop impatient je lui propose un auto massage en lui fournissant une balle. Les enfants sont donc la plupart du temps allongés, mais ce n’est pas une obligation, je tiens la balle dans la paume de ma main et je la fais rouler par un mouvement circulaire, sur le corps de l’enfant. Selon l’âge des participants, la séance peut prendre diverses formes : avec les grands, c’est eux qui choisissent les zones de massage (souvent la plante des pieds). Avec les tout petits, on en profite pour nommer les différentes parties du corps.

On pourrait certes masser les enfants simplement avec les mains mais l’utilisation d’une balle a plusieurs avantages. D’abord, cela ajoute un élément ludique au massage. Ensuite cela permet de garder une certaine distance entre le masseur et le massé ; il y a des enfants pour qui le toucher est trop intrusif, il faut y penser et surtout le respecter. L’utilisation de différentes balles (simple balle de tennis, balle à picots ou autres) permet aussi d’apporter d’autres sensations à découvrir. Un dernier atout et non des moindres : cela permet de réserver les vrais massages à la main à la maman qui elle aussi pourrait penser que cet acte est trop intime et personnel pour être réalisé par une assistante maternelle, et qui peut être, voudrait conserver pour elle, ce contact privilégié avec son enfant. Pour résumer la situation, on peut dire que la balle sert de médiateur dans le contact. 

Pour que la séance se déroule dans de bonnes conditions, il y a quelques trucs à respecter. Premièrement, si les enfants sont un peu grands (niveau razmokets on va dire) il faut bien leur expliquer que, même si la séance est ludique, il ne s’agit pas de jouer au ballon ! Les balles sont là pour masser et non pas pour être lancées : essayez alors de réserver certaines balles pour cette seule utilisation. Ensuite assurez vous que personne n’ait soif, faim … ou une envie pressante à soulager car si vous deviez interrompre la séance, l’effet relaxation ne serait pas au rendez-vous. 

Comment masser ? Quelle partie du corps ? Moi je fais ça au feeling, mais pour les puristes je vous ai trouvé sur le net, une fiche sur le qi gong pour enfants qui vous présente en détail le possible déroulement d’une séance. Vous pouvez la télécharger là :

http://professionassmat.free.fr/qi gong.doc

( le document est tiré du site : http://capa.sh.free.fr/?paged=24 )

Vous n’y connaissez rien en musique de relaxation ? Moi non plus ! Mais grâce au copinage ouebesque, j’ai eu connaissance du site aecoute.net qui propose une web radio spécialisée dans le domaine et dont je me sers pour les séances. Si vous avez le temps et si le sujet vous intéresse, fouillez un peu dans le site et lisez les articles de Pascal Rivière. Ça vous donnera peut être envie d’approfondir la question. 

Pour les balles, si vous n'avez rien qui puisse faire l'affaire, sachez que celles présentées en début d'article sortent de chez Hop'toys et vous les trouverez là :

http://www.hoptoys.fr/LOT-DE-BALLES-POUR-MASSAGES-p-2816-c-296_302.html


Normalement, ces séances plaisent beaucoup aux enfants même si, pour être franche, la zenitude recherchée n’est pas toujours atteinte. Mais qu’importe ! Le simple fait de voir un razmoket marchant à peine et ne parlant pas encore faire des efforts surhumains pour ôter ses chaussettes et vous présenter son pied avec un regard de chat potté, vous prouve que ces massages sont tout de même très appréciés.