jeudi 21 juillet 2011

Fonds de tiroir : Tu rebosses toujours pas ?

Bon c'est les vacances, je me permets de vous refourguer mes fonds de tiroirs ! Je peux ? En faisant une opération feng shui dans mon ordi, je suis tombée sur les vieux éditos du site qui ne sont plus en ligne depuis des lustres ! Autant que ça serve. Ça parle en gros de la façon dont nous sommes perçues, nous, assistantes maternelles.

Tu rebosses toujours pas ?

Elle vous parle cette petite phrase ? Si la vocation d’assistante maternelle vous est venue sur le tard et que vous aviez officié avant dans le monde des gens « normaux », ceux qui se déplacent tous les matins pour aller travailler, vous avez du l’entendre plus d’une fois. Si en plus, comme moi, vous aviez fait quelques études pour en arriver là alors vous devez être considérée comme un phénomène de foire. Vous gardez des enfants maintenant ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas envie de retravailler, vous devez vous ennuyer ferme à la maison ! C’est provisoire ? A moins que vous ne soyez devenue un peu faignasse sur les bords, non ? Faites gaffe on s’encroûte à ne rien faire.

Comment leur faire comprendre. Comment leur faire admettre que nous avons un vrai boulot ; que ce vrai boulot nous prend parfois 11 h par jour et même des fois plus quand le premier enfant arrivé se pointe avec ½ h d’avance parce que maman a réussi à échapper miraculeusement aux embouteillages et que le même jour le papa du petit péri a eu une journée tellement trépidante qu’il en a oublié qu’il avait une descendance à venir récupérer. 

Comment leur faire accepter l’idée que notre métier, ce n’est pas forcément changer des couches sales pendant la coupure pub des "Feux de l’amour"  ; qu’il y a des assistantes maternelles qui mettent tout en œuvre pour avoir des journées enrichissantes aussi bien pour elles que pour les petits qu’elles accueillent. 

Personnellement ce métier s’est imposé à moi car au moment où mes enfants sont nés, j’ai été incapable de les confier à qui que ce soit pendant mes journées de travail (et oui la version « je fais ça pour concilier vie professionnelle et vie de famille » c’est pour faire bien ; la vérité a été plus longue à assumer). Maintenant que j’en arrive à ma 5 ème année de bons et loyaux services, j’ai appris que l’on peut exercer ce métier en s’appuyant non pas sur notre expérience de maman mais sur de réelles connaissances professionnelles qui nous apportent en plus de la satisfaction d’un travail bien fait, une meilleure connaissance de nous-mêmes. 

Mais c’est qu’elle voudrait se la jouer intello la nounou !!!! Faudrait pas qu’elle nous saoule trop avec ses états d’âme !! Bon d’accord je retourne à mes couches sales !!! Mais je voulais m’adresser à toutes les débutantes qui doutent : Tenez bon les filles, au bout de quelques années, personne ne se rappellera que vous avez eu une autre vie, avant. La question ne sera même plus évoquée. Il vous faudra alors argumenter contre de nouveaux préjugés : non ce n’est pas parce que vous êtes devenue assmat que votre cerveau s’est atrophié au point de ressembler à celui d’un australopithèque. 

Photo tirée du site coteboutique.com 

mercredi 20 juillet 2011

SOS Nanny, le spécialiste de la garde à domicile sur Lyon



Pour les assistantes maternelles qui voudraient changer de métier tout en restant dans la même branche, pour les parents qui préfèrent la garde à domicile, à Lyon la solution passe peut être par SOS Nanny.




Avec une expérience de 8 ans dans le domaine, SOS Nanny se présente comme le spécialiste de la garde d'enfants à domicile. Ils interviennent sur Lyon et le Grand Lyon (57 communes autour). N'hésitez pas à les contacter pour un devis détaillé. Si vous recherchez une garde pour la rentrée, ne tardez pas, ils sont en congés du 1er au 21août 2011.

Visitez leur site pour plus d'informations :



lundi 11 juillet 2011

Bricolage de vacances !!!

Mes trolls et moi, on voulait vous souhaiter de bonnes vacances avec un petit bricolage, parce qu’on sait que les nounous ça aime bien ça, le bricolage !!! 

Alors voila un avant goût de la mer et tout et tout !! Un joli palmier sur son île. Pour faire comme nous, il vous faudra : des feuilles canson, de la peinture, un peu de sable, des rouleaux de papier toilette (oui encore même que finalement je ne sais pas si je ne vais pas rebaptiser ce blog Nounous, PQ et cie !!!) du papier crépon, de la colle et pour la déco, des petits coquillages et du bois flotté (qui peuvent très bien être remplacés par un dessin si il ne vous reste pas de souvenirs de l’année dernière. 

On a commencé par la peinture : le rouleau a été peint en marron pour le tronc du palmier ainsi que la coque du bateau (heu… je vous explique pas comment on fait un petit bateau en papier hein ?) On a peint la mer en bleu. On a laissé sécher le tout.

Pour faire la plage on a badigeonné une feuille avec de la colle puis saupoudrer du sable dessus. N’hésitez pas à mettre la dose : le surplus tombera tout seul ! Pour bien faire il faut prendre un papier pas trop absorbant (une assiette en carton par exemple fera très bien l’affaire).





Plus tard on a réalisé le montage. Les feuilles du palmier sont découpées dans du papier crépon vert (vous remarquerez qu’on a poussé le détail jusqu’à faire quelques feuilles plus claires symbolisant les pousses de l’année !!!) Les trolls ont chacun choisi la couleur de leur voile. On a collé la déco, tout remis sous presse pour que les bords ne rebiquent pas trop. Pour coller le palmier sur la plage, nous avons bourré le tronc de Sopalin.











Alors vous en pensez quoi ? J’imagine bien ça décliné en œuvre collective dans une micro crèche ou un ram : une grande plage, un océan et autant de petits palmiers et de bateaux que de razmokets qu’il ne faudrait pas coller (les palmiers, pas les razmokets) afin que chacun puisse s'en aller avec son petit souvenir au moment de partir en vacances !!